Géographie

Journée type :

Matin
  • Cours sur les aspects scientifiques et didactiques (1h30)
  • Confrontation avec les textes officiels (15 min)
  • Proposition de séquence illustrant ou utilisant la notion avec explication des choix (45 min)
  • Reprise avec questions (30 minutes)
Après-midi
  • Structure de formation identique 

Programme

Vendredi 19 octobre
Le paysage – L’espace vécu : la région, le territoire
Module 1 (Code M1G)
  • Matin : le paysage
    Réalité immédiatement perceptible par le géographe, le paysage s’offre sans effort. Pourtant sa compréhension et son analyse demeurent les fondements de la géographie (plus particulièrement française). Comment utiliser cette réalité tangible dans nos enseignements ? Comment rendre la géographie à sa vocation première : celle du terrain ?
  • Après-midi : l’espace-vécu : la région, le territoire
    Né de la rencontre entre les autres sciences humaines et la géographie, l’espace-vécu a connu des développements qui ont pris forme dans des concepts devenus centraux dans les approches de l’espace. On peut citer la région ou encore le territoire repris à l’envie par les programmes et les manuels. Le cours offre un temps pour interroger ces deux concepts et leur re-donner leur histoire et ainsi que celle de leur notion corollaire, « habiter ».
Samedi 10 novembre
La géographie physique – Les risques majeurs de résilience
Module 2 (Code M2G)
  • Matin : que reste-t-il de la géographie physique ?
    La grande perdante des programmes scolaires a déserté les manuels et la formation des professeurs. Elle est aujourd’hui écartelée dans des disciplines où elle n’est plus spatialisée mais tout au plus, confinée à une approche intangible liée aux sciences expérimentales. Pourtant, elle demeure une évidence pour le géographe qui quitte sa classe, observe et veut comprendre ce qui l’entoure. Comment inviter de nouveau cette partie de la géographie dans nos cours ?
  • Après-midi : les risques majeurs et la résilience
    Nourrie des visions souvent catastrophiques des médias, l’étude des risques et de leur prévention va de pair avec une inculture ambiante sur les grands périls auxquels sont soumises les sociétés humaines. La notion de risques est la toile de fond indispensable à la compréhension de nombre de lieux habités, inscrite sous cette appellation dans les programmes de deux cycles d’enseignement.
Samedi 15 décembre
La carte, le croquis, le schéma – Le développement durable
Module 3 (Code M3G)
  • Matin : la carte, le croquis, le schéma
    Les cartes, initialement objets précieux voire secrets, ont envahi notre quotidien comme celui des élèves. La moindre recherche sur Internet aboutit à des cartes destinées à situer l’objet de notre recherche. Transposition d’une réalité, la carte apparaît, par ses choix, ses codages, comme un discours que l’on (nous) tient. Comment intégrer la représentation cartographique dans nos enseignements, comment utiliser l’approche schématique ? La question parcourt tous les cycles de la 6e à la Terminale.
  • Après-midi : le développement durable
    La grande antienne des programmes de géographie (et de bien d’autres disciplines d’enseignement) nécessite une compréhension des logiques et des enjeux qui sous-tendent leur utilisation dans les programmes du secondaire et plus encore dans les manuels. Comment se positionner face aux partis pris des programmes ? Comment inscrire le développement durable dans la géographie ?
Vendredi 1er février
La France
Module 4 (Code M4G)
  • Matin : la France partie 1
    Sujet des plus sensibles dans les programmes du secondaire, le territoire national demeure la grande inconnue des élèves. Le premier temps sera consacré à une lecture thématique qui imprègne les programmes scolaires. On s’interrogera sur les choix faits et sur leurs « angles morts ».
  • Après-midi : la France partie 2
    La France en régions. Découpage administratif ou culturel, projet politique et administratif, que reste-t-il de nos régions ? Comment est-on passé des « pays » au pays. Le cours a pour ambition de re-situer le débat dans les programmes.
Samedi 23 mars
Europe et Union européenne – La mondialisation
Module 5 (Code M5G)
  • Matin : l’Europe, l’UE, concepts et réalités
    L’Europe : du continent à l’Union européenne. L’évidence demeure quant à la subjectivité du concept. Les programmes officiels apportent une lecture orientée sur l’espace européen. Quels sont les logiques, les enjeux, les débats ? Comment inscrire ces débats dans les séquences ?
  • Après-midi : la mondialisation
    Considérée comme l’alpha et l’oméga de la compréhension de l’économie mondiale, le processus de mondialisation est omniprésent dans les programmes dès lors qu’on évoque la mobilité et les échanges. La présentation reviendra également sur les changements d’échelle qui ponctuent les programmes.
Vendredi 10 mai
La puissance, les puissances – Géographie et géopolitique
Module 6 (Code M6G)
  • Matin : la puissance, les puissances
    Au cœur des programmes, la notion de puissance justifie le choix des espaces étudiés et les  échelles de compréhension du monde. Seules les puissances sont étudiées, indépendamment de leurs ambitions qui pourtant se situent souvent à des échelles régionales voire nationales. Comment évoquer l’émergence ? Quels critères fondent la puissance ?
  • Après-midi : géographie, géopolitique même combat ?
    « La géographie, ça sert d’abord à faire la guerre » écrivait Yves Lacoste en 1976. Pourtant la géopolitique prétend dépasser le champ d’étude de la géographie. Présentation des grandes questions géopolitiques dans les programmes. Comment lier histoire, géographie et économie ? Exemples et séquences.

 

Télécharger notre brochure